Categories
Speech

Kenya – 2013

Delegate: Ms. Kahara

23. M me Kahara (Kenya) prenant la parole en qualité de représentante des jeunes, fait part de sa gratitude à ceux qui ont exprimé leurs condoléances suite à l’attaque terroriste au Westgate Mall à Nairobi, au [*5*] cours de laquelle de nombreux jeunes ont perdu la vie. Les jeunes sont les instigateurs du changement au Kenya où 78 % de la population ont moins de 34 ans. Ils ont le potentiel de réaliser la plus vaste transformation sociale, politique, intellectuelle, scientifique et technologique de l’histoire moderne. Cependant, le taux très élev é de chômage, l’inégalité des chances en matière de sc olarisation et la réticence de la société kényane à reconnaître leur capacité d’expression personnelle empêchent les jeunes de réaliser leurs aspirations à un avenir productif et satisfaisant. La marginalis ation engendre la frustration et le désespoir, conduisant certains jeunes à la délinquance, à la violence, à la toxicomanie et à l’exploitation sexuelle. Plus de 60 % de la population de Nairobi vivent dans des lotissements sauvages où l’exclusion socioéconomique et l’inégale répartition des ressources entraînent ce type de comportement illégal.

24. Bien que 92 % des jeunes Kényans aient reçu une éducation de type scolaire, nombre d’entre eux se trouvent confrontés au chômage du fait qu’ils manquent de formation et d’expérience professionnelle. Les jeunes sont sous-employés, alors qu’ils pourraient être les moteurs du développement économique si l’occasion leur en était donnée. Les gouvernements doivent faire participer les jeunes au développement, sinon leur exclusion et leur marginalisation priveront les communautés d’énergie, de dynamisme et d’innovation. Les handicapés qui sont encore plus marginalisés par les injustes préjugés de la société, devraient aussi avoir des possibilités d’autonomisation.

25. Le Gouvernement kenyan a tenu son engagement d’affecter 2,5 % du revenu national à un Fonds pour les jeunes entrepreneurs, et alloue 30 % de tous les marchés publics aux entreprises dirigées par des jeunes. La formation des jeunes entrepreneurs s’étend également aux femmes et aux jeunes grâce au Fonds Uwezo.

26. L’engagement des jeunes dans les arts, les sports et la culture a favorisé l’al phabétisation et l’éducation, la discipline et aidé à transformer les déficiences sociales et matérielles en expériences non violentes et créatives. Les gouvernements devraient promouvoir le volontariat des jeunes et les inclure dans le processus décisionnel en ce qui concerne leur avenir. Il faudrait en outre renforcer l’interrelation entre pouvoirs publics, police et jeunes. Les gouvernements doivent aussi renforcer les politiques visant les groupes vulnérables et prendre en compte l’intégration socioéconomique et politique dans les mesures prises en faveur des jeunes tout en luttant contre les causes profondes de la pauvreté et des inégalités. Comme ce sont les jeunes qui ont le plus pâti de l’absence de progrès dans la réalisation des objectifs du Millénaire pour le développement, ils devraient participer à l’élaboration du programme de développement pour l’après-2015 qui établirait un plan mondial de développement socioéconomique d’où personne ne serait exclu.

UN Doc.: A/C.3/68/SR.3

Original Records

Cite as:
UN Doc.: A/C.3/68/SR.3, 29 November 2013, p. 4-5, Youth Delegate Search: https://youthdelegatesearch.org/kenya-2013/.